Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
ActusMedia | Le blog de GdX

Pour tout savoir des dernières actualités du monde des médias et du numérique en Outre-Mer.

Articles avec #problemes catégorie

Viti : Avis de perturbation du réseau internet

Publié le 14 Octobre 2016 par GdX dans Problèmes

Cher(e)s client(e)s, nous vous informons que la liaison vers Hawaii est actuellement perturbée. Nous suivons l'évolution de la maintenance en cours, et vous informerons lorsque la situation sera rétablie.

Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée.

L'équipe VITI

commentaires

OPT-NC : Dysfonctionnement facturation Mobilis

Publié le 21 Août 2016 par GdX dans Mobile, Problèmes

Suite à un problème informatique, nous vous informons que l’indication concernant votre report de crédit non consommé sur votre facture Mobilis du mois d’août est soit absente soit erronée.

L’OPT s’excuse pour la gêne occasionnée et met tout en œuvre pour résoudre ce dysfonctionnement.

OPT-NC

commentaires

RIO 2016 : Le CRAN saisit les CSA à propos de France 2 ! [communiqué de presse]

Publié le 10 Août 2016 par GdX dans Problèmes, Service Public

RIO 2016 : Le CRAN saisit les CSA à propos de France 2 ! [communiqué de presse]

La cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques a donné lieu à un véritable festival d’erreurs, d’inepties et de propos colonialistes qui ont été tenus par Daniel Bilalian et Alexandre Boyon. Petit bêtisier non exhaustif de la géographie coloniale en vigueur sur France 2.

1) Les pays « découverts » par l’Europe

« Vous savez qu’en 1492, a déclaré l’un des présentateurs, un petit peu avant que le Brésil soit découvert par les Portugais, il y a un Espagnol, Christophe Colomb, qui a découvert l’Amérique, mais pour être tout à fait précis, il a découvert les Bahamas ».

Premièrement, le CRAN tient à rappeler que Christophe Colomb n’était pas espagnol, mais génois. Et deuxièmement, il n’a pas découvert l’Amérique, qui était déjà peuplée depuis des millénaires par quantité de peuples très nombreux. De même pour le Brésil, qui n’a pas été découvert par les Portugais.

2) Les pays qui « essaient d’exister »

Manifestement, pour les présentateurs de France 2, il y a un certain nombre de pays qui posent problème. C’est le cas des Comores, qui « essaient d’exister ». De même pour l’Azerbaïdjan, avec « Bakou, la capitale, qui met beaucoup d’argent pour exister ». Mais on sent bien que ces pays n’existent pas vraiment aux yeux de nos valeureux présentateurs.

3) Les pays qu’on a du mal à situer

Les présentateurs ont aussi évoqué les « populations d’Incas » du Brésil. Or jusqu’à preuve du contraire, les Incas n’ont jamais vécu au Brésil, mais bien plutôt dans la Cordillère des Andes.

Un peu plus tard, prenant son cas pour une généralité, l’un des présentateurs a affirmé : « C’est vrai qu’on a parfois du mal pour nous, les Européens, à faire la différence entre l’Amérique du Nord (on se dit il y a deux pays, les Etats-Unis et le Canada) et l’Amérique du Sud. Mais entre les deux, il y a l’Amérique centrale. » Le CRAN demande aux présentateurs de France 2 de ne pas insulter les téléspectateurs en supposant a priori que ceux-ci seraient aussi ignares que ceux-là.

4) Révisionnisme historique concernant l’esclavage

Lors de la présentation du troisième tableau de la cérémonie, nos braves présentateurs ont évoqué également « le trafic d’esclaves qui a été nécessaire ici pour le développement industriel […] Un esclavage qui a duré jusqu’à la fin du 18e siècle […]. Le Brésil a utilisé les services de ces esclaves africains qui venaient de l’ensemble du continent africain ». Le CRAN tient à rappeler qu’il s’agissait pour le Brésil non pas de développement industriel, mais agricole. Ensuite, cet esclavage a duré jusqu’à la fin du 19e siècle, et non pas jusqu’à la fin du 18e siècle. Enfin, les esclaves du Brésil ne venaient pas de l’ensemble du continent africain, mais principalement du Congo, de l’Angola et du Mozambique. Par ailleurs, affirmer que le trafic a été « nécessaire », et qu’on utilisait « les services » des esclaves constitue une présentation maladroite, pour ne pas dire équivoque, qui tend à minimiser, voire à justifier l’esclavage, qui fut un crime contre l’humanité, rappelons-le.

En décembre 2015, le CRAN avait saisi le CSA à propos du JT de France 2, qui omettait les départements d’Outre-mer sur les cartes électorales. En janvier 2016, le CRAN avait saisi le CSA toujours à propos du JT de France 2, pour dénoncer « trois erreurs en une minute chrono ». En effet, dans le même sujet, sur la carte déployée à l’écran, le Ghana et le Bénin avaient été confondus, puis la République démocratique du Congo (RDC) et le Congo-Brazzaville, et enfin le Gabon et la Guinée équatoriale. Dans ces deux affaires, le CSA n’avait pu que donner raison au CRAN, et la Haute Autorité avait appelé la chaîne de service public à un minimum de vigilance.

Une nouvelle fois, le CRAN se voit obligé de saisir le CSA à propos de ces erreurs, et de ces fautes, qui témoignent une fois de plus d’un mépris affiché. « C’est un mélange d’ignorance, d’ethnocentrisme et de colonialisme tout à fait inacceptable, a commenté Louis-Georges Tin. Mais Mme Ernotte refuse manifestement de prendre les mesures pour que cela change. Elle a beau faire l’éloge de la diversité, il est clair que France 2 a un problème à ce niveau, ce que nous constatons depuis des années, et c’est pourquoi nous demandons à être reçus par elle », a conclu le président du CRAN.

Louis-Georges Tin (CRAN)

commentaires

France Ô : Delphine Ernotte recevra le CREFOM (communiqué)

Publié le 2 Juillet 2016 par GdX dans Problèmes, Service Public

La présidente de France Télévisions, Madame Delphine Ernotte, vient d’adresser au Conseil Représentatif des Français d’Outre-Mer (CREFOM) un courrier dans lequel elle réaffirme sa volonté de faire de France Ô la chaine des outre-mer et affirme que cette réorientation visible dès le mois de septembre prochain s’approfondira par la suite.

Afin de préciser les orientations et les dispositions que France Télévisions compte prendre concernant les outre-mer, Madame Ernotte propose au CREFOM qui, selon ses mots, « a très fortement soutenu cette réforme » un rendez-vous dans les prochaines semaines.

Le CREFOM se dit prêt à rencontrer la présidente de France Télévisions. Ce sera l’occasion pour notre organisation de rappeler combien nous demeurons vigilants et attentifs à la destinée de France Ô, à la qualité des programmes qui y seront diffusés afin de faire de cette chaine une véritable vitrine des outre-mer et plaidera pour une équitable visibilité des Ultra marins sur toutes les chaines du service public.

Le CREFOM qui, dès sa création, a porté ce dossier au plus haut niveau de l’Etat, a obtenu des engagements écrits très fermes du président de la République dès le 14 mai 2014 pour le retour à l’identité ultramarine de la chaine du service public. Le CREFOM qui a multiplié les démarches, notamment auprès du CSA et de son président Olivier Schrameck qui a accueilli favorablement et soutenu notre démarche, et a obtenu le soutien du premier ministre Manuel Valls, à son dernier diner politique en mars dernier, se félicite de cette réforme réellement attendue par les Ultramarins.

Le CREFOM qui a également noté le déclassement de France Ô en basse fréquence pour une durée indéterminée se montrera extrêmement vigilant sur la durée de ce passage et attend, de la présidente de France Télévision, des précisions sur la date du retour effectif de France Ô en haute définition.

Patrick Karam - Président du CREFOM
Jean-Michel Martial - Vice-président du CREFOM

CREFOM

commentaires

Communiqué du CREFOM : La Ministre de la Culture condamne France Ô à la relégation

Publié le 25 Juin 2016 par GdX dans Service Public, TV (Multi-plateforme), Problèmes

Dans un courrier en date du 10 juin 2016 envoyé au Conseil supérieur de l’audiovisuel, la Ministre de la Culture, Audrey Azouley, demande que France Ô passe en basse définition à compter du 1er septembre 2016 afin de favoriser la création de la nouvelle chaîne d’information publique.

Le Conseil représentatif des Français d’Outre-mer (CREFOM) déclare, par la voix de son président Patrick Karam, que la décision de la Ministre est une attaque portée contre les Outre-mer et un reniement des engagements du Président de la République et du Premier Ministre.

Les mesures annoncées d’accompagnement par les autres chaînes du groupe France Télévisions pour faire accepter une décision inique sont des leurres qui n’ont aucune réalité.

Ce n’est pas à France Ô de faire les frais de la création d’une chaîne nouvelle. Le Président de la République au premier dîner du CREFOM le 21 novembre 2014 avait clairement pris position pour que France Ô retrouve sa vocation ultramarine, ce qui suppose une grille de programme exigeante qui assure sa pérennité en faisant monter l’audience. Le Premier Ministre l’avait de nouveau réaffirmé au deuxième dîner le 16 mars 2016.

La décision de la Ministre tourne le dos à ces engagements répétées en prenant une décision qui pénalisera France Ô et la condamnera à terme. Pour respecter les engagements du gouvernement, France Ô doit au contraire passer en haute définition. France Télévisions doit lui donner les moyens de devenir une chaîne d’excellence favorisant les programmes originaux, appuyés financièrement par les autres chaînes du groupe au lieu de la condamner, faute de moyens, comme c’est le cas, à devoir rediffuser les vieux programmes des 1ères.

La Ministre réalise le vieux rêve de tous ceux qui n’ont jamais accepté la création de France Ô et n’ont cessé d’œuvrer à sa fermeture pour des raisons d’économie par une politique du pire qui consisterait à démontrer par un effondrement de l’audience imputable à une nouvelle grille indigente, que cette chaîne n’est pas viable. Le CREFOM n’accepte pas cette décision qui conduira à la fin programmée de France Ô saisira les parlementaires ainsi que le Président de la République et le Premier Ministre pour leur rappeler leurs engagements.

Patrick Karam

Président du CREFOM

commentaires

Blackface : Le CREFOM demande au président du CSA une sanction exemplaire contre la radio NRJ

Publié le 25 Juin 2016 par GdX dans CSA-CTA, Problèmes

Le CREFOM, sous la signature de l’écrivain Claude Ribbe, son vice-président délégué, a adressé, le 24 juin 2016, un courrier à M. Olivier Schrameck, Président du CSA, pour demander une « sanction exemplaire » contre la radio NRJ :
Blackface : Le CREFOM demande au président du CSA une sanction exemplaire contre la radio NRJ
Blackface : Le CREFOM demande au président du CSA une sanction exemplaire contre la radio NRJ
commentaires

Le site Internet de Mayotte Hebdo piraté !

Publié le 3 Juin 2016 par GdX dans Presse écrite, Problèmes

Le site Internet de Mayotte Hebdo est actuellement inaccessible à cause d'un piratage.

En effet, il a été piraté par un groupe nommé Anon+.

Le site Internet de Mayotte Hebdo piraté !
commentaires

SFR Réunion : Communiqué de presse suite aux travaux sur le cable LION 2 (2)

Publié le 31 Mai 2016 par GdX dans Problèmes, Internet

Chers clients, nous vous informons que des travaux de maintenance terrestres sont toujours en cours sur le câble LION 2 à proximité des Emirats Arabes Unis et ce, jusqu’au 02 juin 2016.

Il se trouve que par un concours de circonstances malheureux, l’un de ces câbles de secours (EIG) a été endommagé au large de Monaco.

Nous vous informerons de l'avancée des travaux au fur et à mesure. Nous vous présentons toutes nos excuses pour la gêne occasionnée.

Merci pour votre compréhension.

L'équipe SFR.

commentaires

SFR Réunion/Mayotte condamné pour retard de paiement des fournisseurs !

Publié le 22 Mai 2016 par GdX dans Problèmes

SFR Réunion/Mayotte a été condamnée par les instances locales de la DIECCTE à 375 000€ d'amendes pour des retards significatifs et répétés dans le paiement des factures de ses fournisseurs.

commentaires

SFR Réunion : Communiqué de presse suite aux travaux sur le cable LION 2

Publié le 22 Mai 2016 par GdX dans Problèmes

Chers clients, nous vous informons que les travaux sur le cable LION 2 sont toujours en cours. Les perturbations internet peuvent perdurer. Les équipes terrains sont mobilisées et font le maximum pour rétablir la situation.

Nous sommes désolés pour la gêne occasionnée. Merci de votre compréhension.

L'équipe SFR.

commentaires
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>