Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
ActusMedia | Le blog de GdX

Pour tout savoir des dernières actualités du monde des médias et du numérique en Outre-Mer.

Articles avec #internet catégorie

(MAJ) Martinique : Plusieurs abonnées d'Orange n'avaient plus accès à Internet.

Publié le 28 Juillet 2010 par GdX dans Internet

 

 A cause de la coupure d'une fibre optique par un engin de travaux, plusieurs abonnées d'Orange Caraibe Martinique n'avaient plus d'accès à Internet durant la journée.

 Au moment où j'écris, certaines communes n'ont toujours plus d'accès à Internet.

(MAJ) : Cette panne a touchée 20 000 clients au Nord Atlantique de l'île. D'après plusieurs sources, la téléphonie fixe et mobile ont été aussi perturbée.

 

 

 

 

GdX

commentaires

Guadeloupe Numérique : Voici une version technique moins de l'audit mandaté par la Région Guadeloupe

Publié le 21 Juillet 2010 par GdX dans Internet

Le site pimenté BondaManjak (qui porte bien son nom) propose une version moins technique de ce fameux rapport de 107 pages :

 

Eh oui pas évident de lire et surtout de comprendre le rapport d'audit de la délégation de service public du câble sous-marin Guadeloupe numérique exploité par la société GCN, pondu par le cabinet Bird & Bird. Nos lecteurs pourtant intéressés ont râlé à grands coups de kisa ka la a ? Ki biten ? Devant ce râle collectif, on a dû faire un effort pour trouver une version moins technique et plus sum up de ce cher rapport. Voilà donc ce résumé, cette synthèse que nous livrons ce jour. Bonne lecture.

Tactis et le cabinet Bird&Bird sont des cabinets respectivement spécialisés dans les telecommunications et le droit public. Sélectionnés par l’entité désenclavement numérique de la région Guadeloupe, ils ont effectué un audit auprès de GCN filiale du groupe Loret. Le Groupe Loret a été sélectionné pour exploiter le câble sous-marin entre la Guadeloupe et Puerto-Rico en passant par Sainte-croix et Saint-martin. Ce projet a été financé par la Région et l’Europe à 75%, le groupe Loret n’apportant que 4 M€ sur les 26 qu’on coûté le Câble.

Le Rapport Tactis met en avant des détournements de biens publics au profit du groupe Loret et des manquements grossiers à l’esprit du contrat de Délégation de Service Public.

En effet à plusieurs reprises le rapport fait état de mensonges, de surfacturations et de non application du contrat initial. GCN est une entreprise dont une part des bénéfices doit être reversé à la région sous forme de dividendes numériques.... mais un certain nombre d’opérations a été mis en oeuvre par le groupe Loret afin de réduire la rentabilité de GCN. Le But de ces opérations est d’à la fois réduire la rentabilité de GCN (et donc les dividendes reversé à la région) mais aussi de maintenir des prix élevés qui sont la raison de la mauvaise qualité de l’internet en Guadeloupe.

3 grands types d’opérations opaques sont révélées.

 

Détournement de biens publics

 

On remarque facilement que 90% des clients de GCN sont des entreprises du groupe Loret, et 90% de ses clients sont également des filiales du groupe Loret.

Une illustration, GCN vend à une filiale (MCN) de la capacité sur un câble qui revend en retour de la capacité à GCN sur ce même câble. Il est à noter premièrement qu’il est surprenant que un client de GCN puisse revendre de la capacité à opérateur alors que ce type d’opérations est interdit aux autres opérateurs. Il est encore plus surprenant que le dit client de GCN ne paye pas sa capacité, encore plus que GCN n’utilise pas (tout en payant) la capacité achetée chez MCN (d’après le rapport, GCN utilise 1,5 gb/s mais a acheté 20 gb/s).

GCN a revendu une quantité importante de sa capacité à des filiales du groupe Loret sur une durée supérieure à la délégation de service public. A la fin de la délégation, lorsque le câble reviendra à la Région.... que restera-t-il ? Le rapport fait état d’une revente de plus de 33% de la capacité à des filiales du Groupe Loret pour une durée supérieure à la concession.

le groupe Loret a filialisé GCN au travers d’une filiale GCF dans laquelle est entré au capital un opérateur basé au Delaware (paradis fiscal). Cet opérateur dispose de capacité entre Sainte-Croix et Miami. Naturellement la valorisation de GCN s’est effectuée sur la propriété du câble Guadeloupe Numérique et non seulement son exploitation. Il serait intéressant de connaître le point de vue de l’opérateur en question s’il savait qu’il détient 40% de rien..... En effet au delà de la remise en cause de la délégation de service public pour faute de gestion, la région peut remettre en cause la délégation au motif de l’intérêt général. Cette remise en cause coûterait l’investissement initial que le Groupe Loret a consentit dans la construction du câble diminué du bénéfice réel dont le groupe à tiré depuis 4 ans.

Le Groupe Loret a crée une succession de filiales dont le seul but soit de revendre de la capacité du câble Guadeloupe Numérique en lieu et place de GCN. Ces activités sont très opaques car en dépit de tout respect des lois fiscales, comptables et morales, il n’existe pas de contrat entre les filiales et GCN.

 

Mensonges et faute de gestion

 

Le rapport met en avant également des mensonges sur la capacité réelle du câble, en effet lorsque l’on compare les contrats et ce qui est réellement constaté par les auditeurs, on remarque que le Groupe Loret n’a mis en service que la moitié ce ce qui est prévu.

Les rapports d’exploitation que remet le groupe Loret et qui sont cosignés par de nombreux cadres du Groupe Loret sont mensongers et parcellaires. Les auditeurs par de nombreuses occasions mettent en avant leur doute sur ce qui est affirmé par les techniciens de GCN.

Les auditeurs mettent en doute également le plan d’affaire de GCN, qui estime que le marché est très limité après 2011 ce qui justifie naturellement les prix élevés. C’est vrai, en 2011, le Groupe Loret a décidé que le progrès technologique s’arrêtait aux Antilles, donc plus besoin d’Internet. En 1999, un dirigeant de General Motors déclarait que la menace pour l’automobile viendrait de l’Internet, Le plus gros distributeur automobile des Antilles a apparemment bien compris la leçon.

 

Surfacturation

 

GCN semble également payer pour l’ensemble des filiales l’ensemble des prestations, notamment celles liées à l’exploitation et la maintenance. GCN détache des personnels auprès des autres filiales sans qu’il n’y ait de facturation.

Les auditeurs estiment qu’une réduction par 2 du prix de la bande passante est possible... cependant il est à noter que dans le marché des télécommunications les prix sont divisés par 2 tous les ans.... depuis 5 ans, les prix pourraient être divisé par 2x2x2x2x2 soit 32 fois . Ce qui pour le consommateur correspond à avoir 32 fois plus de débit pour le même prix. En 2005 dans le monde réel, il était courant d’avoir 512kb/s pour 30€ aujourd’hui pour le même prix on a 32 fois plus.

Devant les détournements révélés aujourd’hui montrent que l’imagination de certains pour détourner ce bien public est plus performante que les personnels du conseil régional qui ont piloté l’audit. Ceux qui ont piloté l’audit et cosigné les procès verbaux sont les mêmes qui ont signé la délégation de service public... Il est probable que l’audit est été expurgé de certaines fautes plus graves encore. Nous verrons si dans l’avenir, ces cabinets sont retenus pour d’autres missions par la région.

 

Source : BondaManjak

 

commentaires

Guadeloupe Numérique : Voici le résultat de l'audit mandaté par la Région Guadeloupe

Publié le 15 Juillet 2010 par GdX dans Internet

La Région Guadeloupe avait mandaté un consultant financier pour procéder à l'audit de l'entreprise Guadeloupe Numérique. Voici le fameux rapport :

 

GCN LORET
View more documents from loret.
commentaires

Guadeloupe : la commune (Sainte-Anne) à la pointe du haut débit

Publié le 14 Juillet 2010 par GdX dans Internet

Plus de 200 kilomètres de fibre obtique seront déployés sur le territoire pour assurer une couverture complète..

Le projet « Sainte-Anne 2.0 » vient d'être présenté aux élus et aux cadres de la collectivité, au pôle technologique de Douville, à Sainte-Anne.

En effet, la ville administrée par Blaise Aldo est la seule de France à avoir été sélectionnée dans l'appel à projet national pour le haut débit, lancé le 23 octobre 2009.

L'objectif de ce projet est de faire en sorte que les zones rurales puissent bénéficier du haut débit. Or, la ville de Sainte-Anne est confrontée au fait de n'avoir l'internet et l'ADSL que sur une partie de son territoire.

« On ne peut parler de développement touristique et économique si un territoire n'est pas équipé par le haut débit » , a déclaré Blaise Aldo, appuyé en cela par le directeur du service informatique de la Ville : « Nous souffrons d'un double handicap : l'insularité et la ruralité. Le câble ne vient pas à Sainte- Anne et ne va pas dans les Grands- Fonds. »

 

Gommer les disparités

Au cours de la présentation, les zones mal desservies par le haut débit ont été mises en exergue. Un constat s'est imposé à l'assistance : plus l'on s'éloigne du central téléphonique du bourg, plus la situation devient compliquée, la partie nord de la ville étant très mal desservie, des sections comme Saint-Protais se voyant même privées d'internet. « Au-delà d'une distance de 6 kilomètres du central téléphonique, l'ADSL n'est pas envisageable. 1 573 foyers ne peuvent donc avoir accès au haut débit, soit 12% de la population.

La municipalité a reçu de nombreux administrés situés dans des zones peu rentables qui n'intéressent donc pas les opérateurs » , ont-ils poursuivi.

La municipalité saintannaise est donc bel et bien décidée à gommer ces disparités entre ses administrés, entre le bourg et les sections. « Notre projet a été initié au mois de décembre 2009. Il s'agissait pour nous de balayer l'ensemble des technologies offertes. Dans le souci de connaître le débit internet possible, des tests ont été réalisés sur 40% des lignes de Sainte-Anne. Puis nous avons procédé à l'analyse des offres de France Télécom dans le cadre de la ruralité » , a déclaré le représentant du bureau d'études HFC qui a travaillé de conserve sur le projet avec la Direction du service informatique de la Ville.

 

Offrir les services associés au très haut débit

S'inspirant des pays nordiques, les promoteurs du projet ont privilégié la fibre optique. En effet, cette dernière permet non seulement l'accès à l'internet, mais également aux services associés, avec des débits symétriques pouvant théoriquement monter à un gigabit par seconde jusqu'au poste de l'utilisateur. Bref, selon eux seule la fibre optique serait à la hauteur. Dès lors, le très haut débit permettrait d'avoir accès à des services comme la télé présence, la formation à distance, de développer le télétravail, etc.

220 kilomètres de fibre optique seront déployés sur le territoire de la commune en dix-huit mois. Les foyers, les entreprises et les bâtiments publics seront couverts. Tous les opérateurs fixes et mobiles auront accès à ce réseau. Ils pourront utiliser les poteaux électriques de la commune situés à proximité des habitations.

 

La faisabilité technique du projet reste à étudier

Construit pour les 20 ans à venir, ce réseau aura un coût de 154 euros par Saintannais (le coût du réseau existant à Paris), soit 3,9 millions d'euros.

Disposant d'une enveloppe de 1,2 million d'euros obtenue au titre du Feader (Fonds européen agricole pour le développement rural) et éligible au Feder (Fonds européen de développement régional), la Ville devra consentir à un apport ne s'élevant qu'a 20% du coût total de l'opération.

« La question du bouclage du financement est réglée » , a souligné Blaise Aldo. Pour l'heure, il faut passer à la vitesse supérieure et enclencher la faisabilité technique de l'opération en mettant en place un cahier des charges.

D'ici fin la fin de 2011, voire au début de 2012, cet équipement devrait être à la disposition de l'ensemble des opérateurs.

 

Source : France-Antilles (Guadeloupe)

 

commentaires

Mediaserv continue sa cure de jouvence

Publié le 10 Juillet 2010 par GdX dans Internet

Après avoir baissés ses tarifs internet triple play, nommé deux nouveaux dirigeants et lancé un nouveau spot publicitaire, c'est maintenant au tour du site internet (www.mediaserv.com) d'avoir sa cure de jouvence.

 

Ce nouveau site épouse magnifique une simplicité d'utilisation et un look professionnel.

 

 

PS : Les "Facebookeur" pourront retrouvés Mediaserv sur Facebook à l'adresse suivante !

commentaires

iZi : 2 - Réunion numérique : 0

Publié le 10 Juillet 2010 par GdX dans Internet

Après plusieurs semaines d’attente, l’Arcep (l’Autorité de régulation des communications électronique et des postes) a finalement rendu sa décision sur le litige qui oppose la société Mobius (iZi) à La Réunion numérique (LRN), le délégataire du réseau Gazelle. Mobius, qui contestait les tarifs pratiqués par LRN sur l’infrastructure régionale a donc obtenu gain de cause sur 2 points. Concernant les tarifs d’hébergement en armoire de rue, l’Arcep a donné raison à Mobius, qui réclamait des tarifs de 5 000 euros par an, partout sur l’île, contre des prestations facturées entre 5 000 et 120 000 euros actuellement. L’autorité est même allée plus loin en fixant à 5 000 euros le plafond tarifaire (soit une division des prix par 24), tout en invitant LRN à “faire moins cher à chaque fois que cela sera possible”. Autre victoire pour Mobius : les frais d’accès et les frais de résiliation de l’offre ADSL Grand public sont diminués de plus de 50%.

 

Le coup d’envoi de la télévision chez iZi

 

En revanche, l’Arcep n’a pas fait droit aux demandes de Mobius, relatives aux baisses de tarifs de la fibre optique. L’autorité explique cependant que son silence tient à une “absence des éléments nécessaires à l’évaluatation exhaustive des coûts supportés par LRN”, tout en précisant qu’il “pourrait cependant être possible de baisser substantiellement les tarifs…” L’Arcep n’a pas non plus donné suite aux demandes de Mobius concernant l’activation de l’offre “multicast”, ou encore de la garantie de l’étanchéité des informations au sein de la structure. Pour Yann de Prince, cette décision reste malgré tout “largement positive dans la mesure où l’Arcep s’est déclarée compétente pour régler le litige, contrairement à ce prétendait LRN. C’est une première en France, et c’est la première fois que l’Arcep se prononce à propos des tarifs d’une DSP”, se félicite le PDG de Mobius.Yann de Prince déplore en revanche que “l’Arcep ne poursuive pas son raisonnement jusqu’au bout en se demandant quelles sont les conséquences sur la concurrence de ces tarifs excessifs qui perdurent depuis 2 ans et dont il résulte que seule Mediaserv est cliente de l’offre”. “Ce silence de l’autorité est d’autant plus regrettable qu’il convient de rappeler que les coûts d’investissement supportés par LRN sont subventionnés à hauteur de 72% par des fonds publics”, martèle-t-il. Si la décision de l’Arcep ne satisfait pas entièrement le responsable de Mobius, le rapport de l’Autorité de régulation sera une aide précieuse pour la Région. La collectivité, qui doit fixer dans les semaines voire les jours à venir, les nouveaux tarifs de Gazelle, aura une base solide pour travailler. Chez Mobius on attend désormais la promulgation des nouveaux tarifs. Dès que ceux-ci seront effectifs (d’ici 2 mois selon nos informations), les baisses tarifaires permettront à Izi de lancer ses offres de TV dans de bonnes conditions, partout dans l’île.

 

 

Source : Clicanoo.re

 

commentaires

Bilan du déploiement ADSL de Juin 2010 en Outre-mer

Publié le 7 Juillet 2010 par GdX dans Internet

La bonne surprise de ce mois-ci nous vient de Mediaserv. L'opérateur a équipé 13 NRA équipés en ADSL et ADSL2+ (7 répartiteurs raccordés au service TV).

 

Source : degroupnews

 

commentaires

Le Conseil Régional de Martinique met Martinique Numérique en demeure

Publié le 2 Juillet 2010 par GdX dans Internet

Le Conseil Régional de la Martinique a mis Martinique Numérique en demeure à cause de l'engagement contractuel non tenu :

- Non recrutement de personnels et notamment celui d'un nouveau directeur pour Martinique Numérique. Au jour d'aujourd'hui, Esham Emami est le patron de Mediaserv et de Martinique Numérique (bonjour le conflit d'intérêt !). On peut supposer que c'est la même chose pour les autres filiales en Guyane, à la Guadeloupe et à la Réunion.


- La couverture du territoire est loin d'être atteint contrairement aux cahier des charges. Seulement 20 % ont été réalisés.

Le Conseil Régional de Martinique demande des explications sur les zones non encore couverte et souhaite comprendre la mise en service d'une partie du réseau alors que la réception de travaux doit être un préalable."Ceci est la violation du principe de neutralité et d'égalité dans la concurrence, dès lors que la partie du réseau réalisé est utilisé par Mediaserv alors que ce n'est pas le cas des autres opérateurs" dixit le conte rendu du comité stratégique.

 

à suivre ...

 

 WK.jpg Wikio  l  TT.jpg Twitter  l  FB.jpg Facebook  l  NV.jpg Netvibes

commentaires

Orange : Cartes de couverture du haut débit dans les DOM

Publié le 30 Juin 2010 par GdX dans Internet

Depuis le 1er Juillet (heure de France), Orange a mise à disposition aux particuliers et aux collectivités territoriales, une carte de couverture du Haut Débit et du Très Haut Débit en France Hexagonale et dans les DOM.

 

Voici la carte de couverture du HD

 

 WK.jpg Wikio  l  TT.jpg Twitter  l  FB.jpg Facebook  l  NV.jpg Netvibes

commentaires

Dégradation du câble SAFE à la Réunion.

Publié le 29 Juin 2010 par GdX dans Internet

Une panne sur le câble fibre sous-marin impacte actuellement les fournisseurs d'accès Internet de l'île de la Réunion. Les conséquences sont des perturbations et des baisses de débits sur les accès internet. 

Le problème serait une coupure sur la branche EST du câble SAFE, au large de Cochin (Inde). 

Il n'y a pour le moment, pas de délais concernant le retour à la normale. Un câblier est  déjà en route vers le lieu de la panne. Plus d'informations dans les heures à venir...

 

Source : www.domtom-adsl.com

 

 WK.jpg Wikio  l  TT.jpg Twitter  l  FB.jpg Facebook  l  NV.jpg Netvibes

commentaires
<< < 10 20 30 40 50 60 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 > >>