Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
ActusMedia | Le blog de GdX

Pour tout savoir des dernières actualités du monde des médias et du numérique en Outre-Mer.

Canalsat/Canal+ Réunion : rentrée 2009/2010 !

Publié le 30 Juillet 2009 par GdX dans Satellite

 

Canal Réunion fait sa rentrée en fanfare avec l’ouverture du Canal Sakifo, une chaîne entièrement dédiée au festival musical. Bien que le Sakifo se déroule entre le 5 et le 9 août, le canal 
sera actif dès le début du mois. Gratuit, il sera accessible à tous les abonnés de Canal+ et Canalsat, aussi bien à la Réunion que dans le reste de la zone océan Indien, jusqu’à sa 
fermeture le 17 août. 
Parallèlement au festival, Canal Réunion lance la saison 2009 - 2010 de football le 8 août prochain. L’offre, plus riche que la saison dernière (notamment sur Canal + et + de Sport) 
comprend 6 matchs de Ligue 1 par journée de championnat (dont 5 en exclusivité), 8, matchs de Ligue des champions par journée de compétition (dont 7 en exclusivité), jusqu’à 7 matchs 
d’Europa League par journée de compétition (dont 6 en exclusivité) et jusqu’à 5 matchs de Premier League par journée de championnat. A ces grands rendez-vous s’ajoutent les matchs 
de la Liga, du Calcio et de la Bundesliga. Afin de faciliter le suivi des rencontres sportives, + de sport sera désormais accessible sur deux canaux, 100 et 101.
Ces deux événements, musical et sportif, sont optimisés par l’apparition du PVR, un décodeur à disque dur permettant aux abonnés de devenir maîtres du petit écran. A ce jour, 1400 
abonnés ont succombé au PVR, mis en service depuis le 8 juillet dernier pour 9 euros par mois.
Extrait de : Clicanoo 
Canal Réunion fait sa rentrée en fanfare avec l’ouverture du Canal Sakifo, une chaîne entièrement dédiée au festival musical. Bien que le Sakifo se déroule entre le 5 et le 9 août, le canal sera actif dès le début du mois. Gratuit, il sera accessible à tous les abonnés de Canal+ et Canalsat, aussi bien à la Réunion que dans le reste de la zone océan Indien, jusqu’à sa fermeture le 17 août. 

Parallèlement au festival, Canal Réunion lance la saison 2009 - 2010 de football le 8 août prochain. L’offre, plus riche que la saison dernière (notamment sur Canal + et + de Sport) comprend 6 matchs de Ligue 1 par journée de championnat (dont 5 en exclusivité), 8, matchs de Ligue des champions par journée de compétition (dont 7 en exclusivité), jusqu’à 7 matchs d’Europa League par journée de compétition (dont 6 en exclusivité) et jusqu’à 5 matchs de Premier League par journée de championnat. A ces grands rendez-vous s’ajoutent les matchs de la Liga, du Calcio et de la Bundesliga. Afin de faciliter le suivi des rencontres sportives, + de sport sera désormais accessible sur deux canaux, 100 et 101.

Ces deux événements, musical et sportif, sont optimisés par l’apparition du PVR, un décodeur à disque dur permettant aux abonnés de devenir maîtres du petit écran. A ce jour, 1400 abonnés ont succombé au PVR, mis en service depuis le 8 juillet dernier pour 9 euros par mois.

Extrait de : Clicanoo  

 

 

commentaires

Téléphonie mobile: Arcep impose de nouvelles baisses de tarifs en outre-mer

Publié le 29 Juillet 2009 par GdX dans Mobile - Fixe - VoIP

LAutorité de régulation des télécoms (Arcep) a décidé d’imposer de nouvelles baisses de tarifs de gros aux opérateurs mobiles français d’outre-mer, autour de 30 ou 40%, alors que les prix de détail y restent plus élevés qu’en métropole.

Selon cette décision, dont l’AFP a eu connaissance mercredi, les tarifs des opérateurs Orange Caraïbe et SRR (Société réunionnaise du radiotéléphone), considérés comme dominants, devront baisser, sur l’année 2010, de 37% et 35% respectivement. Ceux des autres opérateurs (Dauphin Telecom, Digicel, Orange Réunion, Outremer Telecom et UTS Caraïbe) baisseront quant à eux de 30 à 47% en moyenne. Comme pour la métropole, l’Arcep n’agit pas sur les tarifs de détails mais sur les prix de gros de terminaison d’appels, c’est-à-dire ceux que se facturent les opérateurs entre eux pour acheminer les appels sur leurs réseaux. Mais rien ne dit que les opérateurs répercuteront ces baisses sur les tarifs qu’ils facturent à leurs clients. Toutefois, les clients appelant un mobile en outre-mer depuis une ligne fixe France Télécom verront leur facture diminuer, puisque ces tarifs sont régulés. Les conditions de marché en outre-mer ont été critiquées à plusieurs reprises par l’Arcep. Elle avait déjà imposé des baisses de tarifs de gros de 30 à 50% pour la période 2008-2010. Mardi, l’Autorité de la concurrence a d’ailleurs infligé à France Télécom une amende de 27,6 millions d’euros pour "avoir entravé abusivement le développement de nouveaux opérateurs concurrents dans les DOM" entre 2001 et 2006.


Source : france-info.com 

 

commentaires

Guyane : appel à candidatures radio

Publié le 29 Juillet 2009 par GdX dans Radio

Il est procédé à un appel aux candidatures pour l’exploitation de services de radio par voie hertzienne terrestre en modulation de fréquence à temps complet dans le département de la Guyane.
 
Les fréquences déterminées par le Conseil supérieur de l’audiovisuel et leurs conditions techniques d’utilisation sont mentionnées à l’annexe de la présente décision.

Pour en savoir plus : Annexe - Plan des fréquences (21 Ko)
commentaires

Outremer Télécom : « Extrêmement satisfaits »

Publié le 29 Juillet 2009 par GdX dans Internet

 

Outremer Télécom avait déjà saisi en 2003 l'Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes), avant de récidiver en 2005, avec l'Autorité de la concurrence, à l'encontre de France Télécom et de la retirer en mars 2009. Arnaud Lecoeur, directeur général Antilles Guyane d'Outremer Télécom réagit à la nouvelle de la condamnation de son concurrent.

Comment réagissez-vous à cette condamnation ?
Nous sommes extrêmement satisfaits. On l'a attendue longtemps, six ans, puisqu'on avait déposé plainte en 2003. Elle démontre qu'on a vraiment été freiné. C'est une bonne décision.
À combien estimez-vous vos pertes ?
C'est très difficile à chiffrer. On constate un ralentissement de la concurrence. Sur le mobile, on a été moins gêné, ce qui a permis de stimuler le marché avec des prix, en ce qui nous concerne, inférieurs à ceux de la métropole et un équipement équivalent. On propose également un bon niveau d'innovation, notamment avec notre sur la 3G qu'on lance en septembre.
Si nous avions eu moins de bâtons dans les roues sur le fixe, on aurait pu stimuler également le marché du haut-débit.
Pourquoi avoir retiré votre plainte en 2009 ?
En fait on a réglé le problème directement avec France Télécom, on a trouvé un accord, début 2009, qui est strictement confidentiel. Simplement, il porte sur des faits qui remontent à 2003.
Estimez-vous être revenu dans une situation normale de libre concurrence ?
Il y a d'autres monopoles, comme sur le câble. Le coût est extrêmement élevé. Un monopole qui concerne Orange Caraïbes et des opérateurs du câble. On a par ailleurs à nouveau saisi en 2005 l'Autorité à l'encontre d'Orange Caraïbes, suite à une action entamée par Bouygues Télécom en 2004 et à l'encontre de SRR (SFR à la Réunion) en juin 2009, sur des faits assez proches, qui bloquent le jeu de la concurrence.
Source : France-Guyane 

 

commentaires

Réunion : France Télécom veut se tailler la part du “Lion"

Publié le 29 Juillet 2009 par GdX dans Internet

Le raccordement terrestre du câble sous-marin en fibre optique “Lion” s’est déroulé hier à Sainte-Marie. Cette liaison relie désormais Madagascar à La Réunion et, bientôt, à Maurice. France Télécom, qui a investi 35 millions, vise ainsi à “sécuriser la desserte de l’île” et s’ouvre d’énormes perspectives de conquête commerciale dans la région.



Grosse affluence hier matin sur le front de mer sainte-marien. Le Chamarel, un des quatre navires câbliers de France Télécom marine, est positionné à 1,4km face à la Poste. Il vient de dérouler sous les flots plus de 1 300km de câble en fibre optique depuis Tamatave. Les opérations de raccordement terrestre, l’atterrissement dans le jargon, ont démarré dès l’aube. Elles se sont prolongées jusqu’après 15h30 et ont mobilisé plus d’une centaine de personnes. Le tout sous l’oeil curieux de nombreux badauds. C’est le deuxième câble sous-marin en fibre optique à être raccordé à la Réunion après le Safe en 2002 (28 000km entre le Portugal et la Malaisie). Baptisé LION, pour Lower Indian Ocean Network, ce nouveau réseau reliera à terme Madagascar, la Réunion et Maurice avec une capacité de 1,3 térabit/s (le Safe, c’est aujourd’hui 220 gigabits/s). La liaison entre la Grande Île et notre département est faite depuis hier. Maurice devrait suivre dans les semaines à venir puisque le Chamarel a été appelé au Bénin pour une opération de dépannage. Quoi qu’il en soit, ce sont plus de 1 800km de câble qui formeront cette nouvelle boucle dédiée aux applications Internet entre les trois îles précitées. Les offres de commercialisation seront bâties “avant la fin de l’année”, souffle prudemment Jean-Pierre Hoareau, directeur régional délégué France Télécom Réunion. Le projet “Lion”, lancé voilà un an et demi, se concrétise. Il doit “nous permettre de faire face aux besoins des usages et transmissions des 15 à 20 ans à venir, aux marchés émergents et de sécuriser nos connexions”, lance Jean-Pierre Hoareau. 35 millions pour une première phase

Pour la Réunion, cela veut dire : “La sécurisation de la liaison entre la Réunion et le reste du réseau mondial puisque désormais nous bénéficions d’une deuxième entrée/sortie à Sainte-Marie alors qu’auparavant il n’y avait que Saint-Paul. C’est aussi une brique essentielle pour construire le très haut débit avec une boucle locale performante”, note Robert Mitu, directeur technique et informatique d’Orange Réunion. Cette boucle offre les mêmes avantages à l’île Maurice, déjà reliée au Safe. C’est surtout la première liaison en fibre optique desservant Madagascar, jusqu’ici condamné à la lenteur du satellite. France Télécom/Orange s’offre ainsi les clés du marché de l’ADSL malgache, soit potentiellement plus de 18 millions d’habitants. Autant de raisons qui ont poussé le consortium, Orange Madagascar, Mauritius télécoms (détenu à 40% par France Télécom) et France télécom SA, à mettre sur la table plus de 35 millions d’euros. Et ce n’est pas tout. “Le “Lion” est une première pierre de l’édifice. D’ici 2011, on espère poser une nouvelle liaison entre le “Lion” et l’un des différents câbles du canal de Suez. Ce qui sécurisera complètement la desserte réunionnaise avec des connexions à l’Est, à l’Ouest et au Nord”, avance Jean-Pierre Hoareau. Et surtout, celle-ci ouvrira de nouveaux marchés encore inexploités : Mayotte, Kenya, Bostwana, Ouganda, peut-être Les Comores. Mais, pour cela, “il faudra au moins compter le double de ce qui est investi pour cette nouvelle liaison”, soit plus de 70 millions d’euros. Il faut savoir mettre la main au portefeuille pour se tailler la part du lion des marchés émergents comme pour payer les amendes...


Source : Clicanoo

 
commentaires

Après Free, SFR bientôt aux Antilles ?

Publié le 28 Juillet 2009 par GdX dans Internet

Le site Bondamanjak révèle aujourd'hui que SFR s'intéresse lui aussi à une installation aux Antilles. Cela expliquerait la raison pour laquelle qu'une Yole porte le logo de celui-ci alors que cet opérateur n'existe pas (du moins à ma connaissance) en Martinique.
commentaires

France Télécom juge l’amende "disproportionnée"

Publié le 28 Juillet 2009 par GdX dans Internet

Condamnée aujourd’hui à une amende de 27,6 millions d’euros par l’Autorité de la concurrence pour "abus de position dominante dans les Départements d’Outre Mer", l’opérateur France Télécom a jugé cette sanction judiciaire "disproportionnée", notamment par rapport à la "taille du marché concerné". 

L’opérateur se dit "très surpris" suite à l’annonce officielle de cette amende qui s’élève à hauteur de 27,6 millions d’euros. France Télécom était entré avec l’Autorité dans une procédure de "non-contestation des griefs" : ce qui aurait pu aboutir à une sanction moins élevée, a déclaré à l’AFP, un porte parole, ajoutant que le groupe n’a pas encore décidé s’il fera appel.
 
"Le montant de la condamnation est tout à fait démesuré" et "la décision ne tient pas compte des efforts d’investissements considérables réalisés par le groupe dans les DOM", a estimé le porte parole de France Télécom, interrogé par l’AFP.
 
Selon l’opérateur, "l’amende correspond à près de 8% de son chiffre d’affaires en téléphonie fixe et internet dans les DOM (370 millions d’euros en 2007)".
 
"Le groupe a reconnu les faits et pris des engagements" a-t-’il assuré , soulignant que les pratiques sanctionnées par le gendarme de la concurrence , entre 2001 et 2006, sont "toutes anciennes et de courte durée".
 
L’amende est "disproportionnée par rapport à l’impact réel aussi bien sur les concurrents que sur le client final" toujours selon le porte parole de France Télécom qui ajoute : "les concurrents se sont bien développés" et les clients des DOM ont connu "une baisse des tarifs très significative , importante et rapide".
 
France Télécom a mené depuis une "réorganisation interne avec des mesures qui visent à prévenir d’éventuelles pratiques litigieuses", les directeurs d’unités opérationnelles dans les Départements d’Outre Mer ont désormais parmi leurs objectifs "des critères de respect des règles de concurrence".
 

 
Source : AFP 

 
commentaires

ATV : Bientôt la fin ? Monplaisir gagnant ? (suite)

Publié le 28 Juillet 2009 par GdX dans TV (Multi-plateforme)

Selon le journal France-Antilles de Martinique d'aujourd'hui, le CSA aurait rejeté les deux offres de reprise d'Antilles Télévision. Pour rappel, les deux offres de reprises émanai de la SAS HRTV de Jean-Claude Asselin de Beauville et du groupement d'Outremer Télécom, Trace TV et d'Antenne Réunion. 

En conclusion : soit la direction actuelle continue ou soit ATV mourra.
 
commentaires

Réunion: Pose d’un deuxième câble en fibre optique

Publié le 28 Juillet 2009 par GdX dans Internet

On connaissait le Safe qui relie La Réunion au réseau mondial. Orange a lancé ce matin la pose d’un deuxième câble de fibre optique reliant Madagascar, La Réunion et Maurice : le Lower Indian Ocean network (Lion).


Le navire câblier de France Télécom marine, le Chamarel, est arrivé ce matin de Madagascar. Les opérations ont débuté dès l’aube pour connecter le câble, c’est l’atterrissement, à Sainte-Marie. Elles doivent s’achever dans la journée. Les curieux, intrigués, se sont pressés pour suivre le fil de la manœuvre. “C’est le deuxième câble installé dans l’océan Indien. L’objectif est double pour La Réunion : de sécuriser par ce deuxième point d’entrée la liaison avec le réseau mondial et absorber les futurs débits”.

C’est également la première liaison sous-marine avec la Grande île. Ce câble, d’une capacité de 1,3 térabit/sec, représente un investissement de plus de 35 millions d’euros pour le consortium Orange Madagascar, Mauritius Télécom et France Télécom SA. Le Chamarel devait poser les derniers 250 km du Lion en direction de Maurice dès demain, mais un dépannage au Bénin bouscule son planning.


Source : Clicanoo 
commentaires

France Télécom écope d'une amende de 27,6 millions d'euros

Publié le 28 Juillet 2009 par GdX dans Internet

L'Autorité de la Concurrence estime que la société a "entravé abusivement le développement de nouveaux opérateurs concurrents dans les DOM".

France Télécom a écopé, mardi 28 juillet, d'une sanction de 27,6 millions d'euros pour "avoir entravé abusivement le développement de nouveaux opérateurs concurrents dans les DOM" entre 2001 et 2006.

L'Autorité de la concurrence avait été saisie en 2008 par les sociétés Outremer Télécom et Mobius qui contestaient les pratiques de l'opérateur historique français en matière de téléphonie fixe et d'internet dans les départements de la Martinique, de la Guadeloupe, de la Guyane et de la Réunion. 
Ces deux entreprises "ont retiré leur plainte en 2009, mais la procédure a suivi son cours", précise l'Autorité.

Selon les Sages de la rue de l'Echelle, "France Télécom a utilisé sa position dominante résultant notamment de son ancien monopole pour s'octroyer, de manière déloyale, des avantages sur ses concurrents".
Ces pratiques "ont eu pour effet de limiter le développement des opérateurs alternatifs dans les DOM qui n'ont pu atteindre une taille critique suffisante pour faire peser une contrainte concurrentielle sensible sur l'opérateur historique", a estimé l'Autorité.



Source : AFP

 
commentaires
1 2 3 4 5 > >>