Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ActusMedia | Le blog de GdX

Pour tout savoir des dernières actualités du monde des médias et du numérique en Outre-Mer.

[SNJ] "Guyane : Modérez vos propos, député Serville !" (communiqué de presse)

Publié le 16 Octobre 2015 par GdX in Presse écrite, Problèmes

Est-ce la période pré-électorale qui échauffe les esprits en Guyane ? Le Syndicat national des Journalistes condamne avec vigueur les écarts de langage et la sortie médiatique du député-maire de Matoury Gabriel Serville, qui s’en est pris publiquement à un journaliste du quotidien régional France Guyane, sur les ondes de deux radios locales, pour un article ayant déplu.

Dès la parution, mardi, de cet article relatant une réunion publique de la veille, le parlementaire avait envoyé un message à son comité de soutien, message qui avait ensuite été largement diffusé sur les réseaux sociaux, précisant : «La guerre est déclarée !»  Sans oublier d’inviter ses partisans à se joindre à lui, dès le lendemain, au siège du journal, pour « exiger réparation ».

Faut-il rappeler au député Serville qu’il y a d’autres moyens que de jouer les gros bras pour rectifier des informations considérées comme erronées ?
Faut-il rappeler au député Serville que le droit de la presse permet à tout citoyen de répondre à un journal ?
Faut-il rappeler au député Serville que les déclarations tapageuses et va-t-en-guerre, pourraient être mal comprises par des militants, dans un contexte électoral tendu, avec la campagne pour la nouvelle collectivité unique ?
Faut-il rappeler au député Serville que le rôle des journalistes, en Guyane comme ailleurs, n’est pas de plaire au député Serville ?
Faut-il rappeler au député Serville qu’il est de sa responsabilité, en tant que député, d’assurer la sécurité des journalistes, plutôt que de les exposer volontairement à la vindicte populaire ?

Face à ce qui peut s’apparenter à une tentative d’intimidation, le SNJ, premier syndicat de la profession, soutient et soutiendra Thomas Fetrot, un confrère rigoureux et expérimenté, jusque devant les prétoires s’il le faut. Au nom de la liberté d'informer.

SNJ

 

Commenter cet article